Groovons un peu sur les mails !

Étant donné que je viens d’avoir un gros pic d’inscriptions depuis 2 semaines (avec mes campagnes d’acquisition et l’article invité sur Traficmania), je me suis dit que ce serait l’occasion de faire un retour par rapport aux mails que j’envoie.

Est-ce que je vais te montrer comment faire X sans avoir à faire Y ou Z ?

Pas forcément. (Ou pas comme tu l’imagines).

Est-ce que je vais te montrer les plus grosses techniques "Game changer" pour exploser tes ventes grâce à une posture plus magnétique ?

Non plus.

Est-ce que je vais te montrer comment on réalise une offre irrésistible ?

En partie oui.

 

Tu te dis alors : "what the fuck !"

Qu’est-ce qui va bien pouvoir me montrer ?

Des astuces ?

Des raccourcis ou une manière de penser mon business ?

Yep.

Du copywriting ?

Of course.

Et plein d’autres aspects tellement importants, comme le positionnement, l’offre, le mindset, etc.

Avoir un business qui tourne, c’est comprendre des principes et maîtriser certaines techniques.

Se limiter à 1 seul et unique sujet, c’est se priver de beaucoup trop de choses…

Laisse-moi t’expliquer ça.

Les emails ?

Déjà, il faut les lire.

(Évite de les lire devant ta série avec les enfants dans les pattes et prends les quelques minutes nécessaires . Instaure-toi un rituel ! Par exemple tous les soirs à telle heure ou tous les matins).

Ensuite ?

Il faut savoir les décoder.

Lire entre les lignes.

1 email = 1 idée (retient bien ça pour toi qui envoies à ta liste, c’est important).

Si tu savais à quel point certains mails ont changé ma vision des choses, tu hallucinerais.

L’air de rien, certains peuvent t’apprendre bien plus qu’une formation à 197 balles…

Et je pèse mes mots.

Les mails te forment sans que tu t’en rendes compte !  

C’est ça la magie du truc, dont beaucoup n’ont pas conscience !

Par la structure, la formulation, le concept, l’idée, les mots, etc.

C’est juste dingue.

Mais ça se passe dans la durée.

 

Le problème ?

C’est que les chasseurs de gratuit veulent des hacks, du tout cuit, sans se prendre la tête, sans chercher à comprendre.

Je ne fonctionne pas comme ça…et je ne suis pas Mère Teresa.

Les plus grosses techniques Game changer et les stratégies avancées, je les garde pour mes clients.

Évidemment.

Avec le copywriting ?

Bien sûr que ça te permettra d’obtenir de bien meilleurs résultats.

Que tes articles seront plus lus.

Que tes taux de conversion seront bien supérieurs à la moyenne.

Que tu vendras plus.

Et que ça te permettra de gagner beaucoup plus.

C’est une évidence.

Mais comme dirait Sylvebarbe dans le seigneur des anneaux :

« Ne soyez pas si hâtif maître Meriadoc »

Car le copywriting est aussi une histoire de posture, de psychologie, de principes complètement contre-intuitifs, de persuasion et de nature humaine.

Tu t’en doutes ?

Ça demande un peu d’apprentissage et de patience donc.

Commence par le commencement…

Quand tu as une expertise dans un domaine, tu te spécialises.

Tu travailles ton positionnement.

Ce qui te différencie.

Ensuite, tu travailles sur ton OFFRE.

Elle doit être bien pensée.

Irrésistible.

Le copywriting peut-il t’aider ?

Yes.

Car il permet de structurer ton argumentaire tout en injectant de la psychologie cachée…

Mais vois-le comme la petite cerise sur le gâteau.

Le petit plus qui fera la grosse différence quand tu sauras un peu plus où tu vas.

 

Commence déjà à réfléchir à ton positionnement et à ton offre.

Indispensable avant de te pencher sur le « savoir vendre ».

(Comprendre le positionnement et l’offre c’est comprendre un peu plus la vente d’ailleurs…)

Possible même que tu fasses appel à un copywriter pour écrire ta page de vente et que toi, tu te concentres uniquement sur ce qui te plait !

Comme créer des formations.

Ou travailler avec tes clients sur ta thématique.

La vente ne se résume pas uniquement au copywriting…

…loin de là.

Il faut bien que tu comprennes ça.

Sinon ?

Tu n’auras pas les résultats que tu souhaites.

Et tu veux du résultat.

 

Chasse le gratuit efficacement.

Lis les mails et essaye d’en retirer quelque chose.

Investis en toi.

Utilise la même stratégie pour ta liste !

Tchuss !

Raph.

PS : D’ailleurs, si tu veux que je rédige ta page de vente, tu peux me contacter par mail si tu le souhaites.

Par contre, je préfère te prévenir, je suis cher, parce que je propose une offre qu’on peut difficilement refuser avec une garantie de fou.

Ne cherche pas sur mon site, car elle n’est même pas accessible (ce n’est pas la même offre que sur mon site)…étant donné qu’elle n’est clairement pas pour tout le monde et qu’il y a des conditions (notamment en termes de C.A et d’objectifs).

Je donne le lien au compte-goutte, car je ne peux prendre que très peu de clients pour cette prestation.