Hier, je regardais une vidéo TED X d’un ancien commando sur « être soi-même ». Je suis tombé dessus par hasard et ça m’a intrigué.

  

Les militaires ont un franc-parler et une discipline de fer qui m’échappe, mais me fascine en même temps.

  

Bref,

  

Le gars, tatoué et bien carcasse comme tout bon commando qui se respecte m’a parlé.

Un mec authentique et vrai.

Pas quelqu’un qui fait semblant.

Du vrai.

Et ça fait du bien.

  

Ce n’est pas le « discours inspirant » qui va bouleverser ta vie…mais putain, ça fait du bien d’entendre du vrai dans un monde où tout le monde fait « ami, ami » sur Flatbook !  

(« Flatbook » ? Oui oui, Flatbook…).

  

Peut-être que ça fait partie des choses qui m’échappent…car pour moi, c’est normal d’être soi non ?

  

Il y a tellement de « m'as-tu vu», « de branleurs », « d’arnaqueurs » et de « menteurs » qu’on commence à perdre de vue ce qui est vrai et authentique – bientôt, tu verras que le « concept d’authenticité » sera marketé ! (C’est déjà le cas d’ailleurs...).

  

Passons…et au passage, bienvenue dans le web 4.0.

  

Je reviens sur la vidéo :

  

Il commence sa présentation en disant qu’il avait été invité parce qu’il avait un parcours « atypique » et qu'évidemment, ça l’avait fait sourire.

  

Ça m’a fait écho parce qu’on m’a souvent dit ça…au vu de mon parcours.

  

Quelle connerie quand on y pense.

Un truc de l’ancien temps.

Et bien français.

 

C’est quoi un parcours atypique ?

Quelqu’un qui a choisi une voie à un moment de sa vie et qui a changé en cours de route ?

Quelqu’un qui a fait d’autres choix ?

Pris d’autres décisions ?

Choisi d’autres horizons ?

C'est quoi le "parcours habituel" ?

  

Avec le recul - mise à part un métier de vocation ou de passion - le parcours « atypique » pour moi, c’est plutôt celui ou celle qui reste dans le même job toute sa vie…

…et qui n’ose pas prendre de risques pour bouleverser son quotidien, bousculer ses habitudes et ses certitudes.

  

Qui n’ose pas se réinterroger, se remettre en question ou se challenger.

Par peur de perdre son confort ou de devoir diminuer son train de vie.

  

À l’heure du web 4.0 et de l’ère du numérique, c’est ça le parcours atypique à mon sens.

  

Mais toi, que penses-tu de ce « débat » que l’on voit partout et sans arrêt sur l’authenticité ?

Perso, ça me gonfle et j'avoue que ton avis me ferait plaisir !

(Je vais faire un post de ce mail sur Flatbook)

  

 

Cependant, j’ai quand même un brin d’explication…et je vais en faire un très court résumé – au risque de faire un mail de 3 km de long…

  

 

Voilà où se situe un des pièges selon moi :

  

Suivre le conseil de Jean-Michel sur les pubs,

Puis les conseils de Sophie sur le marketing,

Puis ceux de Robert sur la stratégie,

Puis ceux de Karine sur le branding,

Puis ceux de marc sur le mindset,

Et ceux de virginie sur comment créer du contenu,

Puis ceux de Stéphane sur comment créer un produit

Puis ceux de marcel sur la vente

Et Muriel sur le closing

Et Vincent sur ci.

Et marina sur ça.

Etc.

  

…pas étonnant qu’on ne sache plus qui on est !!!

  

Je te rassure, je suis passé par là et le résultat ?

J’ai perdu un temps de dingue !!!

  

Suivre des gens c’est bien, mais tu peux vite te perdre et perdre un peu ton identité.

Je veux dire le vrai TOI.

  

Bien sûr qu’on est influencé ici et là.

Je suis ok avec ça.

C’est normal de s’inspirer.

  

Mais attention de ne pas te perdre en chemin pour devenir la « mauvaise copie » de quelqu’un d’autre.

  

C’est pour ça que le coaching fonctionne si bien.

Parce qu’il permet d’avoir un interlocuteur privilégié.

Quelqu’un qui t’amène un autre regard.

Quelqu’un qui saura « décoder » le vrai du faux.

Quelqu’un qui pourra te dire si tu « t’égards » vraiment ou pas.

 

  

Peu importe si tu travailles avec moi ou quelqu'un d'autre.

C’est juste mon humble avis, c’est gratos et tu en fais ce que tu veux.

 

Et si tu penses que je peux t’aider, alors tu trouveras le moyen de me contacter.

 

  

À bientôt,

Raph.